|
|

4 conseils pour la traduction des fiches de données de sécurité

Les fiches de données de sécurité (FDS) sont des documents essentiels destinés à gérer les risques inhérents aux substances chimiques. Il est obligatoire d’effectuer une traduction des FDS dans la langue locale du pays où les produits sont utilisés. Voici quatre aspects essentiels à appliquer pour les traductions.

Vérifier que les consignes sont respectées pour le document original

Vérifier que les consignes sont respectées pour le document original

L’objectif des fiches de données de sécurité est de donner aux professionnels toutes les informations sur une substance chimique spécifique employée afin d’apporter la meilleure réponse face aux risques pouvant se présenter.

Ces fiches permettent d’améliorer la prise en charge et l’utilisation des substances de manière adaptée en fonction des risques chimiques.

Au niveau international et européen, les fiches de données de sécurité comprennent 16 points distincts.

Avant de traduire la fiche de données de sécurité, il faut s’assurer que l’original respecte bien les consignes de rédaction, ainsi que l’indique EcoMundo, société spécialisée dans les substances chimiques.

Respecter la législation concernant la traduction des FDS

Respecter la législation concernant la traduction des FDS

Pourquoi faut-il absolument traduire les fiches de données de sécurité ? La traduction en langue locale des fiches de données de sécurité est imposée par la législation dans la quasi-totalité des pays.

La plupart des pays ont en effet adopté un système uniformisé de classification et d’étiquetage des dangers chimiques.

Les substances sont amenées à être manipulées par des professionnels de tous horizons et il en va de leur santé et de leur sécurité au travail.

En cas de doute, mieux vaut s’adresser directement à une agence de traduction qui a de l’expérience en traduction des fiches de données de sécurité.

Traduire correctement les phrases P et H

Traduire correctement les phrases P et H

Les lettres P et H et les trois chiffres qui les suivent correspondent à des codes appelés phrases qui servent à l’étiquetage et à l’emballage des substances. Elles caractérisent les conseils de prudence (dans le cas de la lettre P) et les mentions de danger (lettre H).

Chaque phrase est décrite et officiellement traduite dans les 23 langues de l’Union Européenne dans le cadre du processus d’enregistrement des substances chimiques REACH. On trouve les traductions sur le site de L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA).

Effectuer des traductions adaptées aux marchés locaux

Effectuer des traductions adaptées aux marchés locaux

La traduction des fiches de données de sécurité doit être soumise en bonne et due forme aux organismes compétents de chaque pays pour permettre la commercialisation des substances chimiques. Citons quelques pays-cibles ou régions fréquemment concernés par les traductions de FDS :

  •  Union Européenne
    Le règlement européen REACH régit la rédaction et impose la traduction des fiches de données de sécurité dans la langue des pays d’utilisation des substances.
  • États-Unis
    L'Occupational Safety and Health Administration (OSHA) fournit les outils nécessaires pour la rédaction des SDS, équivalents des FDS. Depuis 2012, les États-Unis appliquent aussi le système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH) en 16 points.
  • Chine
    La Chine s’est aussi alignée sur le SGH depuis 2011. Pour les produits chimiques répertoriés dans le catalogue des produits chimiques dangereux, l’organisme d’État concernant la sécurité au travail a donc publié des classifications chimiques harmonisées de ces substances.
    Les fiches de données de sécurité doivent être traduites en chinois simplifié pour pouvoir être valables en Chine.
  • Japon
    La loi sur la santé et la sécurité dans l’industrie régule la rédaction des fiches de données de sécurité au Japon. Depuis 2018, les consignes ont été traduites en anglais, ce qui peut faciliter certaines démarches de traduction.

La spécificité de certains pays rend toutefois nécessaire le recours à une agence de traduction spécialisée pour la traduction de fiches de données de sécurité.

En effet, se fier à des traducteurs inexpérimentés dans ce domaine est susceptible d’aboutir à des déclarations erronées ou à des erreurs de labellisation, ce qui peut avoir des conséquences catastrophiques.

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire