|
|

Est-il possible d'apprendre l'anglais en six mois ?

Publié le 04/07/2022

Savoir parler anglais est désormais une condition indispensable pour la plupart des emplois. Il faut apprendre l'anglais, et il faut l'apprendre vite, mais est-il possible d'acquérir un bon niveau en seulement quelques mois ?

Certaines entreprises, telles que 8belts, proposent des cours d'anglais qui garantissent la maîtrise de l'anglais en quelques mois à peine. Bon nombre de personnes ont remis en question ces affirmations et douté de la publicité de ces types de cours. C'est précisément cette controverse qui nous a incités à rédiger cet article.

1. Les traducteurs et les professeurs d'anglais critiquent la popularité du modèle d'apprentissage express

Pour répondre à la question posée dans le titre de cet article : Oui, il est possible d'apprendre l'anglais en six mois. Toutefois, cette affirmation n'est pas sans réserve. En réalité, il n'est pas possible d'acquérir un niveau d'anglais très élevé en si peu de temps.

Si vous débutez à peine ou que vous n'avez aucune connaissance de la langue, mauvaise nouvelle : il vous sera très difficile d'atteindre un bon niveau d'anglais dans un laps de temps aussi court.

La connaissance d'une langue ne se limite pas au vocabulaire et à la grammaire de base. On ne peut pas non plus, comme le suggèrent certains gourous de l'apprentissage express, s'immerger totalement dans une langue sans en étudier les principes les plus fondamentaux.

2. Apprendre une langue demande du temps, des efforts et beaucoup de pratique

Il va de soi qu'une bonne stratégie d'apprentissage peut accélérer considérablement les choses. Tous ceux qui souhaitent acquérir le niveau d'anglais exigé dans leur travail devraient opter pour un apprentissage efficace. Le niveau de langue en question dépend, bien sûr, du poste que vous souhaitez obtenir. Le métier de comptable est différent de celui d'un traducteur ou d'un réceptionniste dans un hôtel.

3. Quel est le niveau d'anglais requis pour devenir traducteur ?

Un traducteur d'anglais professionnel doit avoir au moins le niveau C1.

En six mois, il est possible d'acquérir un niveau A1, ou peut-être un niveau A2 en ayant des connaissances préalables en anglais, mais en aucun cas il n'est possible de passer de zéro connaissance ou presque à un niveau C1. C'est ce dernier point qui fait que nous déconseillons fortement les cours de langue express. Bien qu'ils ne mentent pas explicitement lorsqu'ils affirment que vous apprendrez l'anglais en quelques mois, ce qu'ils vous cachent, c'est que le niveau que vous acquerrez ne fera pas une grande différence dans votre recherche d'emploi ou lorsque vous devrez communiquer en anglais.

4. Conseils pour apprendre l'anglais efficacement

Comme vous le savez, les solutions magiques n'existent pas. Tout a un prix, et lorsque l'objectif est d'acquérir des connaissances, il ne reste plus qu'à consacrer du temps à étudier. Dans le cas des langues, cette étude passe également par la pratique.

Un bon apprenant d'anglais devrait :

4.1 Étudier la grammaire et le vocabulaire

Au début, l'étude des règles de grammaire peut être une corvée, mais une fois apprises et maîtrisées, elles vous permettront de former des phrases plus facilement.

Lorsqu'il s'agit de vocabulaire, beaucoup ignorent l'importance de prendre le temps d'apprendre de nouveaux mots. Nous pensons tous connaître beaucoup de vocabulaire parce que nous lisons ou écoutons souvent de l'anglais. Cependant, la bête noire de tout élève, c'est de s'apercevoir, au beau milieu d'une phrase, qu'il ne connaît pas le mot dont il a besoin pour exprimer une idée de la vie quotidienne. Savez-vous dire « passoire » ou « lime à ongles » en anglais ?

Faites des groupes de mots par thème, comme « cuisine » ou « sport » : cela vous aidera à mieux vous exprimer lorsque vous écrirez ou parlerez en anglais.

4.2 Lisez et écoutez de l'anglais

Vous avez dû entendre ce conseil des centaines de fois, mais le suivez-vous comme il faut ?

Souvent, les apprenants d'anglais se contentent de lire des textes plutôt faciles ou de regarder des vidéos en anglais avec des sous-titres. Ces deux stratégies ne sont pas mauvaises lorsque vous débutez, mais une fois que vous avez atteint une certaine maîtrise, il faut oser aller plus loin.

Essayez de lire sans vous arrêter pour rechercher tous les mots que vous ne comprenez pas. Vous pouvez tenter de les comprendre à partir du contexte ou les souligner pour les rechercher plus tard, mais il est important de ne pas interrompre votre lecture pour le faire. Ce n'est que de cette façon que vous serez suffisamment à l'aise pour lire en anglais. Vous serez surpris de la rapidité à laquelle vous pouvez progresser dans ce domaine.

De même, lorsque quelqu'un s'exprime en anglais, évitez de toujours vous aider des sous-titres, même si ces derniers sont en anglais. Le but est d'habituer votre oreille aux sons de cette langue sans aucun support extérieur.

4.3 Entraînez-vous à discuter dès que vous le pouvez

Dans notre pays, la principale barrière à laquelle nous nous confrontons lors de l'apprentissage d'une langue est la peur de parler une langue que l'on ne maîtrise pas.

Essayez de parler anglais chaque fois que vous en avez l'occasion, que ce soit avec des locuteurs natifs ou d'autres étudiants, avec ou sans aide pour vous guider. L'essentiel est de le faire autant de fois que possible.

N'oubliez jamais que la persévérance et le courage de relever de nouveaux défis seront vos meilleurs alliés pour maîtriser l'anglais ou n'importe quelle autre langue.

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire