|
|

Que dois-je savoir si ma société a besoin d'une traduction en italien ?

Publié le 09/08/2021

La langue italienne, langue latine par excellence, est proche du français et la tentation d’utiliser uniquement des traducteurs automatiques gratuits sur Internet peut être grande.

Ce serait ignorer bien vite certains aspects qui font que les traductions de l’italien en tant que langue source ou langue cible ont besoin d’être vérifiées par des professionnels, tant les nuances peuvent nuire à la qualité des traductions : mots dialectaux, tutoiement, formules de politesse, spécificités des traductions en italien dans le domaine juridique comportent des écueils qu’il faut éviter, au besoin avec l’aide d’une agence traduction italien.

1. Ce qu’il faut savoir des dialectes italiens pour les traductions

Ce qu’il faut savoir des dialectes italiens pour les traductions

En Italie, il existe approximativement 400 dialectes différents, parfois délaissés, mais parfois très utilisés dans le sud (70 % des habitants de Calabre et de Sicile parlent le patois dans la vie quotidienne). Ils se basent tous sur l’italien standard (lui-même provenant du toscan) mais présentent parfois de grandes différences lexicales.

Pour une traduction d’entreprise, il est bien sûr préférable de savoir reconnaître les mots ou tournures régionales par rapport à l’italien officiel standard, lequel est bien entendu à privilégier dans ce cas.

Ces nuances dans les dialectes sont l’illustration que l’italien ne fait pas exception aux autres langues : il vaut toujours mieux faire relire les traductions par une personne de langue maternelle.

Le toscan n’est pas le seul dialecte à avoir imprégné l’italien standard. Saviez-vous par exemple que la célébrissime salutation « ciao » vient du mot « schiavo » signifiant « esclave » en vénitien ? Le mot ciao veut donc dire littéralement « je suis ton esclave » !

2. Le tutoiement est de rigueur dans les traductions marketing en italien

Le tutoiement est de rigueur dans les traductions marketing en italien

C’est valable tant pour les campagnes publicitaires que pour les sites Internet qui doivent être traduits en italien : le vouvoiement en italien est beaucoup plus formel qu’il ne l’est en français ; par conséquent les textes commerciaux en italien devraient être traduits à la deuxième personne du singulier.

Au contraire, en français, le tutoiement est à proscrire, sauf lorsqu’on s’adresse à des enfants ou à des adolescents.

3. Les formules de politesse dans les traductions en italien

Les formules de politesse dans les traductions en italien

Dans des courriers à traduire en italien, il est nécessaire de prêter attention aux particularités de l’italien : il existe plus de nuances qu’en français pour s’adresser aux personnes.

Pour utiliser la bonne formule, comme l’indique le site d’apprentissage de l’italien « Italien facile », il faut bien savoir à quel niveau hiérarchique l’on se situe par rapport à son interlocuteur : mélanger les tournures comme « Caro/Cara, Gentile, Spettabile, Egregio », etc. est une erreur stratégique à ne pas commettre.

C’est là où l’on se rend compte que certaines formules passe-partout du français comme « Madame, Monsieur » sont parfois bien pratiques.

4. Traductions en italien : les points qui simplifient la tâche

Traductions en italien les points qui simplifient la tâche

Comme nous l’avons vu, les points à vérifier dans les traductions concernent avant tout les nuances de langue, lesquelles peuvent être difficiles à saisir, a fortiori si l’on ne parle pas italien. Dans ces cas, vous pouvez faire appel à notre agence de traduction italien AbroadLink Traductions, qui dispose de traducteurs natifs.

Cependant l’italien présente des facilités si on souhaite se consacrer à son apprentissage, citons comme exemples :

  • L’italien fait partie du top 5 des langues les plus faciles à apprendre pour les francophones ;
  • Les lettres j, k, w, x et y n’existent en italien que pour les mots importés, l’italien comporte donc moins de lettres que le français (21);
  • Certains domaines comme la cuisine ou la musique comprennent un vocabulaire largement issu de la langue italienne, et de nombreux mots sont aussi utilisés en français.

Si votre société a besoin d’une traduction en italien, ne vous précipitez donc pas vers des traducteurs en ligne, qui se basent surtout sur l’anglais comme référence. Mieux vaut s’assurer que les traductions sont fiables sans passer par l’anglais, langue qui ne connaît pas les mêmes nuances (tutoiement, etc.).

Ces articles pourraient vous intéresser :

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire