|
|

Que doit savoir une agence de traduction pour pouvoir établir un devis ?

Pour toute agence de traduction qui se respecte, le devis représente un document contractuel important auquel il faut accorder un soin particulier. Il est en effet compliqué de revenir dessus une fois établi car il engage l’agence à fournir le travail au prix estimé.

À moins de posséder un algorithme magique, il n’est pas possible de fournir un devis de traduction de manière entièrement automatisée en ligne sans intervention humaine.

Voici la liste des éléments dont doit disposer l’agence de traduction pour agréger toutes les données et faire une estimation de prix crédible.

1. Les langues concernées par la traduction

Les langues concernées par la traduction

Pour l’agence de traduction, il est plus simple d’avoir toujours un traducteur natif disponible rapidement, mais cela impossible pour certaines langues plus rares.

Étant donné qu’il n’est pas rentable d’avoir en interne des collaborateurs pour lesquels il n’y aurait pas de demandes suffisantes, il faut avoir recours à l’externalisation pour satisfaire les clients.

Cela se répercute sur le prix et fait que des langues courantes comme le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol (et, dans une certaine mesure, d’autres langues européennes) sont facturées à un meilleur tarif que des langues africaines (tigrinya, swahili, par exemple) ou orientales comme le chinois, l’arabe ou le russe.

La langue source et la langue cible sont dont les premiers critères à prendre en compte pour pouvoir établir un devis.

2. La nature du travail de traduction

La nature du travail de traduction

Suivant la nature des documents à traduire, l’agence de traduction doit solliciter des traducteurs spécialisés.Pour les travaux suivants, il peut en effet être nécessaire de faire appel à des spécialistes :

  • Traductions médicales,
  • Traductions scientifiques,
  • Traductions juridiques et assermentées,
  • Traductions techniques,
  • Traductions économiques et financières.

3. Le format et le volume de travail nécessaire pour une traduction de qualité

Le format et le volume de travail nécessaire pour une traduction de qualité

Le format et le nombre de mots des documents originaux sont deux variables à connaître impérativement. Les formats habituels de fichiers informatiques courants éditables du style Microsoft Office ou Open Office sont les plus faciles à traiter.

D’autres formats peuvent engendrer des coûts supplémentaires significatifs à reporter sur le devis.

Citons par exemple les :

  • Fichiers audio à transcrire,
  • Sous-titrages,
  • Formats non éditables,
  • Documents manuscrits,
  • Demandes d’interprétariat.

4. Les données additionnelles et extérieures pour concevoir un devis de traduction

Les données additionnelles et extérieures pour concevoir un devis de traduction

Le caractère d’urgence des traductions est pour les agences un facteur susceptible d’influer sur le prix (un surcoût est généralement facturé pour les travaux urgents).

Des agences de traduction comme AL Traductions accordent des réductions de prix pour des parties de textes identiques qui se répètent dans l’ensemble des documents à traduire.

À cette fin, avant de concevoir le devis, elles ont besoin de connaître exactement la fréquence et le nombre des répétitions pour reporter les réductions correspondantes de manière correcte. Des logiciels spéciaux sont utilisés pour détecter et quantifier ces parties identiques.

Lorsqu’on demande un devis, c’est souvent pour comparer différentes offres, surtout dans le cas d’un travail non urgent. Il est donc fort probable qu’on ne demande pas qu’un seul devis, mais plusieurs à des agences de traduction séparées. 
Une agence de traduction a dont tout intérêt à s’intéresser à sa concurrence directe et à être au courant des prix pratiqués ailleurs pour s’aligner aux justes prix du marché.

Un devis rédigé sans avoir ces données risque d’être trop bon marché et d’éveiller la suspicion, ou au contraire trop élevé au point que le client renonce à l’offre pour se tourner vers la concurrence.

Les agences ont donc un nombre assez conséquent de détails à connaître précisément pour établir un devis de traduction : pour cette raison, il vaut mieux demander au client des compléments d’information s’il se trouve des éléments manquants pour le traitement de sa demande.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire