|
|

Qu'est-ce qui affecte la productivité des traducteurs professionnels ?

Les traducteurs professionnels sont de nos jours à la fois indispensables et pourtant relégués au second plan par la technologie. Forcés de collaborer avec les machines, ils doivent composer avec de nouveaux éléments qui tantôt ralentissent leur travail et tantôt l’accélèrent.

Voici ce qui change et ce qui est invariable en matière de productivité dans le domaine de la traduction professionnelle.

Enjeux linguistiques et techniques en traduction professionnelle

Enjeux linguistiques et techniques en traduction professionnelle

Les traducteurs professionnels sont soumis à plusieurs niveaux de difficulté concernant les travaux qui leur sont confiés. Les éléments qui peuvent influer sur la rapidité des traductions professionnelles sont :

  • Spécificités et régionalismes de la langue source ou de destination,
  • Complexité technique et degré de spécialisation dans un domaine particulier,
  • Disponibilité de traductions antérieures, de traductions similaires, ou d’outils (glossaires, par exemple) fournis par le client,
  • Qualité et clarté des documents originaux, exactitude des termes employés.

Profil des traducteurs professionnels

Profil des traducteurs professionnels

Le niveau d’expérience et les connaissances, à la fois d’un domaine d’expertise précis et en culture générale, influent bien évidemment sur les performances des pros de la traduction.

Par ailleurs, les traducteurs professionnels sont de plus en plus confrontés à des travaux de traductions spécialisées exigeant des connaissances techniques pointues.

Pourquoi cela ? Parce que les domaines concernés, qu’ils soient scientifiques, médicaux, juridiques ou financiers, ont leur propre jargon que la traduction automatique seule n’est pas capable de retranscrire parfaitement.

Dans ce cas, les agences de traduction, comme AbroadLink Traductions disposent de collaborateurs qui sont des traducteurs spécialisés experts dans leurs champs de compétences.

Le rôle des outils de traduction modernes sur la productivité des traducteurs

Le rôle des outils de traduction modernes sur la productivité des traducteurs

Une recherche dans un dictionnaire plurilingue en ligne ou sur ordinateur s’effectue dorénavant plus rapidement que dans un dictionnaire classique sur papier. Les nouvelles technologies, utilisées à bon escient, facilitent aussi le travail des traducteurs professionnels. Les traducteurs se servent des traductions automatiques comme textes de base à post-éditer pour aller plus vite.

Les outils et méthodes en traduction professionnelle modernes sont :

  • Les logiciels de TAO (Traduction Automatique par Ordinateur),
  • Les sites de traduction automatique en ligne,
  • Les mémoires de traduction,
  • Les glossaires spécialisés,
  • Tout le contenu pertinent disponible en ligne, comme les bases de données spécialisées.

Deux sites aidant la traduction professionnelle

Deux sites aidant la traduction professionnelle

Linguee, basé à Cologne en Allemagne et à l’origine du traducteur en ligne DeepL, est un site très utilisé par les traducteurs professionnels. Ces derniers y trouvent la plus grande base de données de phrases traduites non pas par des machines, mais bien par des humains.

Ce site, complété par d’autres outils en ligne, permet ainsi de résoudre rapidement des problématiques de traduction dans des domaines pointus (médecine, technique, juridique…).

Un autre outil en ligne utilisé par les traducteurs professionnels est Reverso. Selon son fondateur, Théo Hoffenberg, cité par le magazine Forbes dans un article publié en janvier 2021, Reverso aide les traducteurs professionnels à « être plus efficaces ».

Le revers de la médaille de la technologie en traduction professionnelle

Le revers de la médaille de la technologie en traduction professionnelle

Matthieu LeBlanc, professeur au Département de traduction et des langues à l’Université de Moncton, Canada, et auteur d’un article de recherche « Les mémoires de traduction et le rapport au texte : ce qu’en disent les traducteurs professionnels » publié en 2014 dans la revue TTR (Traduction, terminologie, rédaction) s’est précisément longuement interrogé sur les facteurs influant sur la productivité des traducteurs.

Le résultat de ses recherches, menées sur le terrain dans différentes agences de traduction, n’est pas autant en faveur des nouvelles technologies que nous pourrions l’imaginer. Mathieu LeBlanc estime, au moins dans le cas précis des mémoires de traduction, que les inconvénients sont aussi nombreux que les avantages.

Quant aux traducteurs professionnels eux-mêmes, ils témoignent du fait que ces nouvelles méthodes de travail réduisent leur rôle à des tâches plus segmentées. Cela les oblige à appliquer des techniques qui sont contraires à celles apprises à l’université et qui ne leur permettent pas d’avoir une vue d’ensemble des textes.
En effet, les outils de traduction informatiques en sont toujours réduits à traduire phrase après phrase sans comprendre la cohésion générale des textes, laquelle est pourtant très importante dans le domaine de la traduction.

Mais, malgré les avancées technologiques et les outils des traducteurs professionnels qui continuent d’évoluer, rien ne peut évidemment remplacer la compétence et l’expérience des traducteurs dans leurs champs d’expertise respectifs.

Les entreprises de traduction, qui regroupent les meilleurs, continueront donc à être prisées à l’avenir.

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire