|
|

Texte exporté de SGC

Les systèmes de gestion de contenu (Content Manager System) les plus avancés, rendent possible et de manière automatique, l’exportation et l’importation suite à leur traduction de contenus textuels. En effet, cela parait obligatoire lorsque l’on parle de sites web pouvant contenir des centaines de milliers de mots.

Gestion du code HTML

Pour une gestion efficiente du contenu à traduire, exporté depuis Magento, l’un des principaux défis est de gérer le code HTML, converti en fichiers .xlsx ou .csv comme nous avons pu le voir le trimestre dernier lors d’un projet. Nous avons d’abord pensé à utiliser un filtre fourni par un outil de traduction assistée OpenSource appelé OmegaT, qui est le seul contenant un filtre spécialement adapté aux fichiers .csv provenant de Magento. Nous avons également envisagé d’utiliser le filtre du logiciel SDL Studio, sur lequel le flux de travail de l’entreprise est basé et qui est le plus répandu parmi les traducteurs professionnels, même si cela aurait signifié un gros effort de personnalisation. Finalement, nous avons décidé de créer des formats de fichiers XLIFF sur MemoQ, qui nous permettraient ensuite de filtrer le code en optant pour les filtres HTML et Excel qu’offre le programme.

WPML : un plug-in destiné à gérer les contenus multilingues sur WordPress

WordPress, est le CMS le plus utilisé pour les sites internet de moyenne taille. Le plug-in WPML a été développé afin d’être associé à ce dernier, et à fournir une aide pour la création et la gestion de pages web en plusieurs langues. Si habituellement, on utilisait Word pour envoyer les contenus à traduire, WPML facilite le processus en rendant possible l’exportation des textes dans des formats utilisables par les outils TAO les plus utilisés. En général, nous recommandons plus ou moins cette extension en fonction du volume de texte que contient le site. Si c’est un site web de petite taille, le temps d’apprentissage sera très peu rentable par rapport aux résultats en comparaison à une méthode traditionnelle de copier-coller. La meilleure chose à faire est une estimation du nombre d’heures de travail pouvant être automatisées en exportant le texte puis en l’important à nouveau une fois traduit et de la comparer avec le temps nécessaire à l’apprentissage de WPML. La décision pourra ainsi être basée sur ces calculs. 

Portrait de José Gambín
José Gambín

José Gambín Asensio est diplômé en sciences biologiques à l’université de Valence et en traduction et interprétation à l’université de Grenade. Il a occupé diverses fonctions comme chef de projets, maquettiste ainsi que traducteur free-lance. Depuis 2002, il est l’un des fondateurs de AL Traductions et occupe actuellement le poste de Directeur des Ventes et du Marketing.

linkedin logo