|
|

Traduction de sites web : 4 choses à savoir

Traduire un site web est un projet d’envergure qui ne s’improvise pas. Quels que soient vos objectifs (attirer plus de visiteurs, augmenter vos ventes, développer votre entreprise dans un nouveau pays), votre contenu devra être adapté à votre nouveau public cible tout en respectant votre image de marque et les valeurs de votre entreprise. Voici les 4 choses essentielles à savoir sur les traductions de sites web.

L’anglais ne suffit pas

Croire que l’anglais suffit à viser un public « international » est une idée reçue tenace. En réalité, traduire son site en anglais n’est réellement pertinent que si vous souhaitez toucher des pays anglophones.

Des espagnols, des russes ou des chinois pourront certes venir visiter votre site web, mais n’espérez pas les convertir en client et les fidéliser facilement si vous n’avez pas traduit votre site également en espagnol, en russe et en mandarin.

L’importance de la localisation

Le terme « localisation » en traduction désigne le fait d’adapter un texte à sa zone cible, qu’il s’agisse d’un pays, d’une région ou d’une ville. Que ce soit pour le référencement de votre site web ou pour la qualité de vos visites, la localisation est d’une importance capitale.

L’importance de la localisation

Vos visiteurs devront trouver un contenu qui leur est familier et leur donne envie de rester sur votre site web pour y effectuer d’autres actions (acheter un produit, lire d’autres articles de blog etc.).

Ainsi, des mots utilisés au style rédactionnel en passant par la structure des textes, tout devra être passé au peigne fin et adapté à votre nouveau public cible.

L’importance du SEO

Vous avez pris soin d’optimiser votre site web français sur Google.fr ? Il va falloir refaire la même chose pour la langue cible. En d’autres termes, si par exemple vous traduisez votre site en néerlandais, il devra être bien placé sur Google.nl. Pour cela, il est bien sûr essentiel de veiller à la bonne traduction des mots-clés importants.

L’importance du SEO

Cependant, il vous faudra également veiller à tout le reste :

  • L’hébergement de votre site
  • Les backlinks qui s’y trouveront
  • La structure de votre nom de domaine
  • Etc.

Pour certains pays, il faudra baser votre SEO sur le moteur de recherche le plus utilisé, qui n’est pas forcément Google. Par exemple, pour la Russie, le moteur de recherche à privilégier est Yandex.

Faites appel au bon prestataire

Faites appel au bon prestataire

Même si vous êtes vous-même bilingue dans votre langue cible, il est plus que préférable de faire appel à un prestataire de qualité pour traduire un site web entier. La meilleure solution reste de faire appel à une agence de traduction. Ne serait-ce que par la diversité des contenus de votre site, vous aurez besoin de plusieurs traducteurs spécialisés :

  • Articles de blogs
  • Pages produit
  • Mentions légales
  • Conditions générales de vente
  • Etc.

Un seul traducteur indépendant, par exemple, ne pourra jamais être spécialisé dans tous les domaines à la fois. Par ailleurs, une agence de traduction vous offrira d’autres services et garanties telles que :

  • Un texte final revu et corrigé par plusieurs traducteurs.
  • Une garantie de confidentialité.
  • Des conseils et un suivi tout au long de votre projet.

Définir vos objectifs

Définir vos objectifs, les contenus pertinents ou non pour le pays cible, l’optimisation SEO etc., les tâches sont nombreuses lorsqu’on souhaite traduire un site web entier. Cependant, avec une bonne préparation en amont et un prestataire de qualité, vous pourrez aborder sereinement ce type de projet.

Portrait de José Gambín
José Gambín

José Gambín Asensio est diplômé en sciences biologiques à l’université de Valence et en traduction et interprétation à l’université de Grenade. Il a occupé diverses fonctions comme chef de projets, maquettiste ainsi que traducteur free-lance. Depuis 2002, il est l’un des fondateurs de AL Traductions et occupe actuellement le poste de Directeur des Ventes et du Marketing.

linkedin logo