|
|

Traduction avec des glossaires intelligents

Pour de nombreuses entreprises de haut niveau, il est fondamental de maintenir l’uniformité dans la terminologie employée et dans l’usage de la langue pour des raisons d’identité, de marque, de marketing ou de stratégie d'entreprise. La cohérence terminologique est l’une des clefs de la cohésion entre les différents supports textuels d’une entreprise. Quelle image donne une entreprise qui commercialise plusieurs produits et emploie des termes différents pour désigner la même chose? Même si de nombreuses entreprises portent une grande attention à ces questions lors de la rédaction des textes originaux, il n’existe pas de contrôle dans le cas de la traduction. Pourtant, la cohérence est un gage de sérieux et l’une des clefs pour une communication efficace.

Traduction avec des glossaires intelligents

L’affaire se complique lorsque le produit est commercialisé dans plusieurs pays et que chacun obéit à une logique et une évolution propre (en terme de marketing par exemple). Comme nous le verrons dans ce blog, l’un des outils les plus utiles pour coordonner une communication multilingue efficace et cohérente est l’usage de glossaires intelligents pendant le processus de traduction.

Glossaires intelligents en milieu TAO.

Les logiciels de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur) sont des programmes informatiques utilisés par les traducteurs professionnels, les entreprises de traduction et les départements de traduction au sein des entreprises. Ils permettent de conserver, naviguer, extraire et créer des ressources linguistiques comme des bases de données de traduction humaine (connues comme mémoires de traduction dans le jargon professionnel) ainsi que des bases de données terminologiques ou des glossaires intelligents.

Traduction avec des glossaires intelligents

La façon la plus efficace de s’assurer que les traducteurs utilisent les termes propres d’une entreprise est d’intégrer les glossaires dans les outils de TAO. Ceci implique évidemment que dans la stratégie de communication propre de l’entreprise il existe déjà un glossaire qui s’utilise pour produire les documents originaux. Le manque de cohérence dans les documents originaux est d’ailleurs l’un des problèmes qui se reflète souvent dans la traduction. Aujourd’hui, la majorité des logiciels de traduction du marché (ou outils de TAO) permet de reconnaître automatiquement (de manière plus ou moins efficace) les termes exportés d’un glossaire dans une base de données terminologique.

Au départ, la plus grande utilité des logiciels de traduction réside dans le fait de pouvoir consulter immédiatement la terminologie qui a été employée dans les travaux de traduction antérieurs. Pourtant, la possibilité de créer une base de données terminologique avec une reconnaissance automatique des termes (ou glossaire intelligent) surpasse les avantages d’une simple base de données de traduction humaine.

 

Distorsion et incohérences : les pièges des mémoires de traduction

Traduction avec des glossaires intelligents

Les bases de données de traduction humaine (ou mémoires de traduction) s’alimentent de nouvelles traductions au fil des ans, des changement sont généralement introduits dans l’usage des termes. Ces changements dans la traduction ont deux raisons principales : tout d'abord, si un traducteur ne consulte pas les termes déjà traduits dans la base de données de traduction humaine, ils se peut qu’il se décante pour un autre synonyme ou un terme également accepté. De cette manière, petit à petit, les options se multiplient pour ce qui, dans un texte original, ne correspondait qu’à un terme. De plus, les évolutions diachroniques sont un phénomène naturel : les termes varient et la langue évolue constamment.

Traduction avec des glossaires intelligents

Dans le cadre d’une entreprise, l’évolution des termes peut avoir plusieurs explications : les décisions de l’équipe de marketing, les progrès technologiques, les variations lexicales d’un secteur professionnel déterminé... De ce fait, nombreux sont les changements introduits dans un secteur par une traduction erronée qui s’est enracinée et est devenue la norme (aujourd’hui, la plupart sont des anglicismes, pour la simple raison que l’anglais est la langue qui a le plus d’influence au niveau mondial).

Mais revenons à ce qui nous préoccupe : la cohérence terminologique dans la traduction des documents et messages d’une entreprise. Lorsque une base de données de traduction humaine est déformée, créer un glossaire intelligent pour guider le traducteur dans ses choix est la stratégie la plus efficace pour atteindre cet objectif.

Qu’est-ce qu’une base de données terminologique? Et un glossaire intelligent?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les bases de données terminologiques (ou glossaires) intégrées dans les outils de traduction assistée aident le traducteur en lui signalant les termes qui apparaissent dans le glossaire. De cette façon là, le traducteur n’a pas à mener à bien la recherche, parfois infructueuse, dans la base de données humaine. 

Traduction avec des glossaires intelligents

En effet, consulter la base de données de traduction humaine est une opération parfois infructueuse car pour cela, le traducteur doit sélectionner le terme et faire une recherche de concordance manuellement. Au contraire, dans les glossaires intelligents, les termes apparaissent de manière automatique et sont signalés au traducteur dans le texte original pour qu’il les prenne en compte.

Traduction avec des glossaires intelligents

Sur cette capture d’écran, on peut observer comment SDL Studio, l’outil de traduction assisté par ordinateur leader du marché, montre au traducteur l’apparition d’un terme dans le glossaire. Nous désignons sous le terme de glossaire intelligent le glossaire intégré dans un outil TAO qui, de manière automatique, montre au traducteur le terme du glossaire lorsque celui-ci apparait dans le texte original à traduire. La plupart des traducteurs professionnels et des entreprises ou agences de traduction se servent de cet outil, même s’il s’agit en général d’un service supplémentaire qui implique plus de temps de gestion qu’un processus standard.

Les glossaire intelligents aident à contrôler la qualité d’une traduction

Intégrer une base de données terminologique dans le flux de traduction avec des outils de traduction, c’est à dire, un glossaire intelligent, permet au chef de projet de l’entreprise ou agence de traduction, ou au département de traduction et de documentation d’une entreprise, de réaliser un contrôle de qualité pour voir si le traducteur a respecté les termes d’un glossaire pendant la traduction. Cette fonction des plus utiles permet un plus grand contrôle sur la terminologie car elle génère automatiquement des rapports dans lesquels apparaissent les désaccords entre la terminologie employée dans la traduction et la terminologie du glossaire.

Traduction avec des glossaires intelligents

Ainsi, pour les entreprises dont la stratégie de communication passe par l’utilisation de glossaires pour maintenir la cohérence du message dans tous ses produits et canaux de communication, la création de glossaires multilingues et son intégration dans les outils de traduction assistée est la meilleure stratégie pour maintenir la cohérence des textes originaux pendant leur traduction dans d’autres langues.

Le coût ajouté, en terme de ressources humaines quand la gestion de glossaires intelligents multilingues se fait de façon interne, est relativement bas si on le compare à la valeur ajoutée apportée par la cohérence terminologique dans la traduction. Si cette gestion est confiée à une entreprise (ou agence) de traduction, il est toujours possible de négocier cette étape en lui fournissant un glossaire multilingue approuvé par des professionnels, cela permettra d’économiser une grande quantité de travail terminologique qui devrait être fait dans le cas contraire.

Portrait de José Gambín
José Gambín

José Gambín Asensio est diplômé en sciences biologiques à l’université de Valence et en traduction et interprétation à l’université de Grenade. Il a occupé diverses fonctions comme chef de projets, maquettiste ainsi que traducteur free-lance. Depuis 2002, il est l’un des fondateurs de AL Traductions et occupe actuellement le poste de Directeur des Ventes et du Marketing.

linkedin logo