Bulletin d’information
TRADUCTIO

Édition été 2016
BIENVENUE

Nous souhaitons la bienvenue à notre édition estivale 2016 du bulletin d’information. Nous avons le plaisir de partager avec vous nos réussites et notre développement en tant qu’entreprise.

Pour commencer, dirigez-vous vers le menu déroulant et sélectionnez la rubrique que vous désirez.

<< RUBRIQUE PRÉCÉDENTE
PAGE PRINCIPALE
RUBRIQUE SUIVANTE

TECHNOLOGIE

La traduction automatique fait partie du présent et du futur

Il y a peu, Alec Ross du Wall Street Journal osait prédirequ’il reste peu de temps avant que la barrière de la langue tombe, selon ses calculs cela va se produire dans les dix prochaines années. Il faut dire que ce type de prédictions futuristes existe depuis que la traduction automatique à fait ses premiers pas dans les années 50.

Cette même fièvre futuriste a rendu possible le fait qu’un projet pour le développement d’un appareil auditif multilingue ait reçu presque deux millions et demi de dollars jusqu’à ce jour. Il faut souligner qu’aucun projet de technologies de langue en fonctionnement n’avait reçu ce type de financement, ce qui nous donne une idée de comment le traduction automatique peut mener aux plus grandes folies.

Dans des études réalisées par Commom Sense Advisory, un des cabinets de consultants les plus prestigieux du secteur de la traduction, sur des entreprises et des fournisseurs de traduction, on peut remarquer que la traduction automatique est une réalité très présente dans le secteur. Les découvertes de ces études révèlent que:

La traduction automatique fait partie du présent et du futur Le pourcentage d’utilisation de cette technologie a augmenté de manière stable durant les dernières années. Selon le cabinet de consultants, l’on pourrait affirmer que la traduction automatique est déjà une solution établie chez de nombreuses entreprises et fournisseurs de services de traduction, faisant déjà partie du catalogue conventionnel de services.

La traduction automatique ne veut pas dire la fin des traducteurs humains. De nombreux traducteurs ont peur que les demandeurs de traductions puissent les remplacer par des traducteurs automatiques, et même si c’est le cas dans certains travaux spécifiques, la demande générale de traducteurs humains continue et continuera à augmenter.

La post-édition (c’est-à-dire la révision) des traductions automatiques est une opportunité de croissance pour les prestataires de services de traduction. La demande pour des services de post-édition va croître plus que n’importe quel autre segment du secteur de la traduction et va permettre aux fournisseurs de services de traduction de maintenir la qualité tout en augmentant le volume de production.

De nouvelles technologies apparaissent pour interagir avec la traduction automatique. Même s’il existe certaines divergences entre les traducteurs, ce qui est sûr est que de nouvelles technologies apparaissent pour la post-édition réalisée par des traducteurs avec pour objectif d’améliorer la productivité que permet la traduction automatique.