|
|

Traduction juridique

Selon l'usage qui en sera fait et le contexte, il s'agit des traductions qui comportent le plus de difficultésLa traduction juridique implique la connaissance de systèmes juridiques qui peuvent être très différents. En effet, il n'existe généralement pas d'équivalences sémantiques exactes entre un système juridique et un autre. C'est pourquoi la traduction juridique est souvent très littérale, justement dans le but d'éviter d'introduire des formes juridiques qui n'existent pas dans la langue de départ.

Types de documents juridiques :

  • Contrats ou accords contraignants entre entreprises ou particuliers
  • Actes constitutifs de sociétés et statuts
  • Actions collectives
  • Accords sociaux et assemblées générales des actionnaires
  • Mémoires annuelles, rapports d'audit
  • Demandes de brevets et contrats de licence d'utilisation de propriété intellectuelle
  • Polices d'assurance et rapports d'experts
  • Actes de procuration et actes notariés
  • Procédures judiciaires ou d'arbitrage
  • Demandes, jugements, recours et actes judiciaires

Quelle est la différence entre la traduction assermentée et la traduction juridique ?

La traduction juridique fait référence à la nature du contenu d'un texte et au type de document à traduire, alors que la traduction assermentée est une traduction, technique ou juridique, qui porte la signature et le cachet d'un officier public conformément aux usages du pays où le document sera utilisé. La confusion entre traduction assermentée et traduction juridique est due au fait qu'une grande partie des documents assermentés sont à caractère juridique.