|
|

3 raisons d'éviter la traduction gratuite en ligne

Nul doute que la traduction gratuite en ligne fait des progrès constants, elle est régulièrement utilisée pour comprendre des textes de langues inconnues.

Malheureusement, dans un contexte professionnel et pour des traductions destinées à être publiées ou envoyées à des tiers, mieux vaut y réfléchir à deux fois.
Voici 3 bonnes raisons d’éviter la traduction gratuite en ligne, que nous avons choisies parmi beaucoup d’autres.

1. Éviter des erreurs de traductions graves dues aux outils en ligne

Éviter des erreurs de traductions graves dues aux outils en ligne

Une erreur de traduction peut être anodine et sans grandes répercussions, voire comique dans certains contextes. Mais elle peut potentiellement causer des dégâts diplomatiques considérables.

Le journal Le Figaro nous apprend ainsi que Facebook s’est fait épingler en posture très inconfortable le 18 janvier 2020 dans une publication traduite du birman à l’anglais concernant la rencontre du président chinois Xi Jinping et son homologue birmane Aung San Suu Kyi. En effet, la traduction automatique avait tout simplement traduit le nom du président chinois en « Monsieur trou du c. ».

Facebook a fait son mea culpa en réagissant vite avec ses plus plates excuses et en expliquant que le nom du président avait ainsi été automatiquement traduit car ce nom propre n’existait pas encore dans son dictionnaire birman…

Les mauvaises traductions de Facebook ont causé d’autres incidents similaires, envoyant parfois des innocents au poste de police.

Cela illustre très bien le fait que si vous utilisez des outils de traduction gratuits en ligne, de telles mésaventures pourraient aussi vous arriver.

2. La traduction gratuite en ligne : à éviter absolument pour des sites multilingues !

à éviter absolument pour des sites multilingues !

Croire que l’on peut rendre un site en ligne accessible en plusieurs langues en faisant appel uniquement aux traducteurs gratuits en ligne est une grande erreur. Mais certains continuent de croire le contraire ou n’y accordent pas grande importance, surtout quand il s’agit de site privés ou non commerciaux.

Pourtant, dans le cas d’un site sérieux multilingue ou d’une boutique en ligne disponible en plusieurs langues, il est exclu de pouvoir compter uniquement sur la traduction gratuite en ligne : elle est absolument à proscrire dans ce cas de figure.

Il est certes vrai que certains sites chinois, dont le fameux AliExpress, ont du mal avec cette conception, tant on relève des erreurs de traduction automatique dans le français de ses fiches produits.

Lorsque vous avez des articles à vendre dans une boutique en ligne, et même si ces produits sont d’excellente qualité, vous mettez toutefois douloureusement en jeu votre crédibilité avec des traductions douteuses provenant de la traduction gratuite en ligne.

Au moment de l’achat, certains internautes perdent confiance lorsqu’ils trouvent certaines traductions étranges. Instinctivement, ils repensent à toutes ces arnaques ayant cours par e-mail, ou sur diverses plateformes, dont le point commun est souvent d’être rédigées dans un langage bancal.

Une traduction de qualité étant donc un gage de confiance : le mieux est de s’adresser à des traducteurs professionnels ou à une agence de traduction comme AL Traductions.

3. La technologie des outils de traduction en ligne n’est pas encore au point

La technologie des outils de traduction en ligne n’est pas encore au point

Le magazine en ligne LeMagIT dédié aux technologies de l’information a consacré un paragraphe aux limitations de la traduction automatique dans son article bien étayé du 12 février 2020 intitulé : « IA : où en est-on avec la traduction automatique ?

Ce dernier fait le point sur les progrès de l’intelligence artificielle des outils de traduction automatique. Il en ressort que l’IA n’a pas encore réussi à dépasser l’humain dans ce domaine, loin de là.

On y retrouve aussi la liste des nombreux éléments qui sont très difficiles à traduire automatiquement : dialectes, argot, adaptations littéraires, fictions, humour (avec, bien sûr, les jeux de mots en tête).

Signalons que la traduction des noms propres est un casse-tête pour les outils de traduction gratuits en ligne, qui ne savent pas toujours les identifier et s’il faut les traduire ou non.

4. En traduction, la qualité a un prix

En traduction, la qualité a un prix

Protégez-vous de ces mauvaises traductions et simplifiez-vous la vie en demandant plutôt conseil à une agence de traduction reconnue.

La garantie d’une traduction de qualité est quelque chose qui se paie, mais cela en vaut réellement la peine si l’on veut éviter, au mieux, de se retrouver la risée du web.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire