|
|

Traduction automatique personnalisée : est-ce que cela convient à mon entreprise ?

Lorsqu'en 1999 j'ai accepté, en tant qu'étudiant en traduction, de réviser une traduction automatique sur des serveurs de HP, j'étais convaincu que la traduction automatique ne pourrait jamais se rapprocher de la traduction humaine.

Depuis trois ans maintenant, je ne peux pas dire la même chose.

Vous avez certainement entendu parler des concepts « deep learning » et « big data ».

Il s'agit de deux concepts liés qui sont, sans aucun doute, au cœur des plus grandes avancées technologiques de ce siècle.

Ce nouveau modèle qui rend possible l'existence de véhicules autonomes ou qui se met au service du diagnostic médical est le même qui nous permet de dire que Google Translate est beaucoup plus intelligent aujourd'hui qu'il ne l'était il y a cinq ans.

Mais votre entreprise peut-elle tirer parti de cette avancée technologique dans le domaine de la traduction automatique ? Même si vous n'êtes pas une grande multinationale comme Microsoft ou Google ?

La réponse est clairement oui.

Dans ce blog, je tiens à vous expliquer ce qu'est la traduction automatique personnalisée. Et quelles sont les exigences auxquelles vous devez répondre pour profiter de cette nouvelle opportunité, en réduisant les coûts de traduction et en améliorant même la qualité de vos traductions.

1. Qu'est-ce que la traduction automatique personnalisée ?

Qu'est-ce que la traduction automatique personnalisée ?

Au cours des deux dernières décennies, la traduction automatique a été fondée sur des traductions antérieures qui servent de modèle pour générer de nouvelles traductions.

Le nombre de traductions antérieures, leur qualité et leur contenu ont un impact direct sur la qualité des traductions automatiques générées.

Pour obtenir des traductions médicales automatiques de qualité, nous devrions alimenter le système de traduction automatique avec de nombreuses traductions médicales de qualité effectuées par des traducteurs médicaux professionnels.

De la même manière, nous pouvons améliorer les traductions automatiques sur les produits ou services de notre entreprise à condition de pouvoir personnaliser le système de traduction automatique avec les traductions dont nous disposons déjà.

La traduction automatique « à la carte », « sur mesure » ou « personnalisée » est une traduction automatique qui prend en compte les traductions d'une entreprise ou d'un secteur spécifique, par opposition aux systèmes de traduction automatique génériques tels que Google Translate, Amazon ou DeepL.

Comme vous pouvez le lire dans la section suivante, l'évolution de la technologie a rendu plus accessible et plus facile l'utilisation d'un système de traduction automatique personnalisée.

2. L'évolution de la traduction automatique

L'évolution de la traduction automatique

L'existence de la traduction automatique remonte aux années 1950. Toutefois, ses champs d'application se sont considérablement élargis en parallèle à une amélioration progressive de la technologie.

Les premiers systèmes de traduction automatique étaient fondés sur des règles de grammaire et des dictionnaires. L'utilisation de ce type de traduction automatique est restée très limitée. C'est l'émergence de ce que l'on appelle la traduction automatique statistique qui a permis une utilisation plus répandue de la traduction automatique.

Le principal problème de la traduction automatique statistique est qu'elle nécessite un grand nombre de traductions antérieures pour commencer à obtenir des résultats acceptables. Il fallait près de deux millions de mots de traduction, au minimum, pour une seule combinaison de langues.

Cette exigence impliquait que seules les grandes entreprises ayant d'énormes volumes de mots traduits pouvaient rendre cette approche viable.
Le nouveau paradigme fondé sur l'apprentissage profond est connu sous le nom de traduction automatique neuronale.

Cette méthode a permis une amélioration significative de la qualité des traductions, mais ce qui vous plaira d'apprendre si vous n'êtes pas une multinationale traduisant des millions de mots par an, c'est qu'avec un volume de traduction de 100 000 mots, vous pouvez déjà commencer à obtenir des traductions automatiques personnalisées de qualité.

3. Post-édition : la traduction automatique doit être révisée

Post-édition : la traduction automatique doit être révisée

La post-édition est le terme technique utilisé par les entreprises de traduction pour désigner la révision par des traducteurs professionnels des traductions générées par les systèmes de traduction automatique, qu'ils soient génériques ou personnalisés.

Comme j'ose avancer dans mon blog « Passé, présent et avenir de la traduction », la post-édition sera la façon habituelle de travailler pour les traducteurs.

La post-édition améliore la productivité et, dans certains cas, contribue à améliorer la qualité des traductions.

La qualité de la traduction automatique est directement liée à la productivité de la post-édition. Plus la qualité de la traduction automatique est élevée, plus la possibilité de réduire nos coûts de traduction est grande.

La traduction automatique neuronale, grâce à ses meilleurs résultats, rend l'utilisation de la traduction automatique viable dans des scénarios où la traduction automatique statistique n'a pas fonctionné.

4. Quels types de textes fonctionnent le mieux avec la traduction automatique ?

Quels types de textes fonctionnent le mieux avec la traduction automatique ?

Malgré l'amélioration de la traduction automatique au cours des trois dernières années, elle a encore des limites et il existe des scénarios où elle fonctionne mieux que dans d'autres.

En général, on peut dire que plus le texte à traduire est créatif, moins l'utilisation de la traduction automatique sera viable.

Actuellement, il n'est pas possible de traduire des œuvres littéraires ou de la poésie avec un traducteur automatique. Les traducteurs automatiques perdent normalement le sens du texte lorsqu'il y a des métaphores.

Dans un contexte de traduction commerciale, il n'est pas conseillé de faire des traductions de documents marketing par le biais de la post-édition. La traduction automatique a encore tendance à être littérale et à utiliser peu de tournures idiomatiques.

Toutefois, dans le cas de la traduction de manuels techniques, où l'utilisation de la langue est plus simple et où l'utilisation correcte de la terminologie spécialisée est décisive, un système de traduction automatique personnalisée peut produire des traductions de haute qualité.

En règle générale, on peut dire que la productivité et la viabilité de la post-édition, c'est-à-dire la révision des traductions automatiques, augmenteront à mesure que la créativité du texte et l'importance du style diminueront.

5. Écrire pour obtenir des traductions automatiques de qualité

Écrire pour obtenir des traductions automatiques de qualité

L'une des techniques permettant d'atteindre des taux de productivité plus élevés consiste à rédiger les textes en pensant que nous allons les traduire par le biais de la post-édition.

Les trois éléments les plus importants à prendre en compte pour produire des textes qui donnent des traductions de qualité sont l'utilisation cohérente de la terminologie, la simplicité grammaticale des phrases et la longueur des phrases.

Ces éléments sont également importants pour faciliter la qualité de la traduction fournie par les traducteurs professionnels, mais ont un impact plus important dans le cas de la post-édition.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez lire notre blog : « Que peut-on faire pour obtenir des traductions automatiques de meilleure qualité ? »

6. Conclusion

Pour conclure, si votre entreprise a déjà traduit plus de 100 000 mots et que vous devez traduire des manuels ou d'autres documents techniques, tels que des rapports financiers ou des bases de données de produits, il existe désormais la technologie nécessaire pour envisager la création d'un moteur de traduction automatique personnalisée qui permettra de réduire les coûts et de garantir la qualité des traductions.

Chez AbroadLink Traductions, comme c'est le cas d'autres sociétés de traduction spécialisées, nous offrons désormais ce service et cette technologie à nos clients. N'hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions étudier votre cas.

Portrait de José Gambín
José Gambín

José Gambín Asensio est diplômé en sciences biologiques à l’université de Valence et en traduction et interprétation à l’université de Grenade. Il a occupé diverses fonctions comme chef de projets, maquettiste ainsi que traducteur free-lance. Depuis 2002, il est l’un des fondateurs de AL Traductions et occupe actuellement le poste de Directeur des Ventes et du Marketing.

linkedin logo

Ajouter un commentaire