|
|

Que dois-je savoir si mon entreprise a besoin d'une traduction en polonais ?

Le polonais est, après le russe, la deuxième langue slave la plus parlée au monde. Cela paraît surprenant car on pourrait croire le polonais parlé exclusivement en Pologne, pays qui ne compte que 38 millions d’habitants. C’est le poids de sa diaspora, présente dans tous les recoins du globe, qui fait la différence.

Nous ne cacherons pas ici que le polonais est une langue très difficile à apprendre pour les francophones. Que faire si vous avez besoin d’une traduction professionnelle en polonais ? Voici quelques pistes.

Une traduction en polonais, à quoi ça sert ?

Traduction en polonais

La Pologne est entrée dans l’Union Européenne en 2004 et a connu depuis une croissance économique très dynamique, bénéficiant des apports de l’UE, ce qui lui a permis de traverser la crise mondiale de 2008 sans récession majeure.

L’inclusion de la Pologne à l’UE implique la traduction de nombreux documents officiels dans cette langue. Ses échanges économiques de plus en plus conséquents avec les autres pays de l’UE, dont la France, font que les demandes de traduction en polonais sont en augmentation.

Les caractéristiques du polonais

Les caractéristiques du polonais

Avant d’aborder la traduction polonais, penchons-nous d’abord sur les bases de l’orthographe et de la grammaire.

L’alphabet polonais est constitué de 32 lettres descendant du latin complétées par des signes diacritiques. Trois lettres (q, v et x) sont utilisées uniquement pour la retranscription de mots étrangers. Il existe 23 consonnes, 9 voyelles et 11 digrammes.

La prononciation n’est pas des plus aisées pour les étrangers, comme indiqué par « Julien », un Français passionné par le polonais dans un article du site Le Monde des Langues.

Au niveau de la grammaire, les réjouissances continuent avec l’existence de 7 cas pour les déclinaisons ! Si vous parlez déjà le russe, vous serez peut-être moins déconcertés par tout cela, d'autant plus que dans cette langue il se trouve trois genres, comme en polonais - et aucun article.

La traduction automatique et le polonais

La traduction automatique et le polonais

N’utilisez pas de service de traduction gratuit sur Internet tel quel dans le cadre d’une traduction destinée à être utilisée par votre entreprise. Il faut impérativement faire corriger la traduction par une personne qualifiée de langue maternelle.

Certains forums consacrés à la Pologne déconseillent d’utiliser Google Traduction, car pour ce géant du Web, le polonais est une langue mineure, et toutes les traductions se basent avant tout sur sa langue de référence qui est l’anglais.

Ces mêmes internautes recommandent plutôt d’utiliser le traducteur PONS, lequel est capable de fournir des traductions vers le polonais de meilleure qualité.

Les agences de traduction polonais

Les agences de traduction polonais

Dans bien des cas dans votre cadre professionnel, à moins d’avoir un traducteur polonais natif sous la main, vous pouvez ne pas avoir d’autres choix que de vous adresser à une agence de traduction polonais reconnue. Une d’entre elles est AbroadLink Traductions.

Confier votre traduction en polonais à une agence vous offre de sérieuses garanties de qualité. Dans le cas du polonais, qui reste une langue relativement rare, vous aurez ainsi accès à des traducteurs qualifiés traduisant dans leur langue maternelle.

Assurez-vous que l’agence à laquelle vous vous adressez est certifiée aux normes ISO 9001 (gage de qualité) et ISO 17100 (spécifique aux services de traduction).

Une traduction de qualité dans la langue maternelle de Chopin pour votre entreprise peut donc être rapidement menée par une bonne agence de traduction polonais.

Pour des traductions polonais moins importantes, on peut essayer la traduction automatique en faisant relire par un locuteur natif, mais attention d’utiliser les bons outils pour éviter un travail de post-édition trop conséquent.

Ajouter un commentaire