|
|

Quel est le profil idéal d'un traducteur technique ?

Publié le 20/06/2022

Le rôle du traducteur technique est devenu de plus en plus valorisé ces dernières décennies. Lorsqu'on parle de traducteur technique, on pense à un traducteur spécialisé dans la création de traductions techniques, mais qu'est-ce que cela signifie concrètement ?

La traduction technique consiste à traduire des textes dans un secteur professionnel spécifique. Elle est très courante dans le domaine de l'ingénierie et, en général, dans tous les secteurs d'activité orientés vers les nouvelles technologies. Cependant, la traduction technique est également présente dans de nombreuses autres spécialisations.

La terminologie utilisée dans les textes techniques est très peu employée au quotidien et, dans la plupart des cas, elle est propre à l'environnement d'un certain secteur. Une traduction technique réussie requiert un profil et des compétences très spécifiques. On vous explique tout dans la suite de cet article. Prenez note !

1. Quel profil doit avoir un traducteur technique ?

1.1 Être spécialisé

Un traducteur technique possède une connaissance approfondie d'un domaine donné et, par conséquent, une maîtrise de sa terminologie. Bien qu'il ne doive pas forcément être plus compétent qu'un ingénieur en ce domaine, il se doit d'assimiler les notions basiques du contexte dans lequel il opère. Cette compétence résulte de l'expérience acquise en traduisant des textes qui ont trait à ce domaine.

1.2 Être dynamique et se tenir informé

Le contexte technologique se caractérise par son dynamisme. Il s'agit d'un secteur en constante évolution, qui nécessite donc une adaptation continue de la langue. Un traducteur technique professionnel a également un profil dynamique, c'est-à-dire qu'il se tient au courant des dernières évolutions dans sa spécialité. La technologie évolue à grands pas et assurer des traductions techniques de qualité exige de se tenir informé des nouvelles avancées, sans quoi les compétences d'interprétation de ce type de traducteurs seront limitées.

1.3 Le niveau d'expérience est particulièrement décisif

Un solide bagage pratique est une nécessité pour tout profil de traducteur. Toutefois, dans le cas des traducteurs techniques, elle a une importance particulière. Les textes techniques ont certaines spécifications et exigent donc que le traducteur ait non seulement une excellente maîtrise de la langue source et de la langue cible, mais qu'il dispose également de solides connaissances dans sa spécialité. Et cela ne suffit pas. Si celui-ci n'a jamais eu affaire à des documents techniques, il est peu probable que les résultats soient bons. Ce type de texte présente des particularités très concrètes et, dans la plupart des cas, la traduction systématique est le seul moyen d'acquérir une connaissance de la terminologie spécifique.

1.4 Posséder des compétences en matière de documentation et de recherche

Les discours techniques ont tendance à être exigeants. Le plus souvent, même dans le cas des traducteurs techniques les plus expérimentés, les textes techniques révèlent des aspects nouveaux ou inconnus au fur et à mesure de la traduction. Afin de fournir une traduction fidèle et précise, le traducteur doit avoir recours à un processus de documentation rigoureux. Obtenir un aperçu clair du contenu du texte peut parfois prendre plus de temps que la traduction elle-même. La phase de recherche peut se prolonger : La recherche de sources fiables et la consultation de manuels ou de dictionnaires spécialisés sont quelques-unes des ressources les plus courantes. Une bonne bibliographie peut faire toute la différence.

1.5 Adopter une approche créative du processus de traduction

Un bon traducteur technique doit être capable de fournir un texte cible fidèle à l'original. Chaque expression ou mot spécialisé doit trouver sa terminologie spécifique correspondante dans la langue cible. Toutefois, ce processus n'est pas toujours facile. Dans de nombreux cas, le terme n'a pas forcément d'équivalent et le traducteur doit faire appel à sa créativité pour rédiger un texte qui reflète le sens original et dont les nuances et les significations ne sont pas appauvries par la traduction.

1.6 Donner un ton naturel aux traductions

Une bonne traduction technique ne laisse aucune trace. Les textes produits par un traducteur technique sont organiques et vont donc bien au-delà d'une simple traduction littérale. Un profil professionnel est capable d'identifier la formule la plus appropriée en tenant compte des exigences de l'auteur et de celles du public qui consulte son contenu. Il obtient ainsi un résultat naturel et lisible qui n'altère pas le travail du créateur original.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire