|
|

3 raisons de traduire depuis l'anglais et 2 raisons de ne pas le faire

Publié le 23/04/2021

L'un des principes enseignés dans les écoles de traduction est que vous devez toujours traduire à partir du texte original. C'est une idée raisonnable et bien établie, car, en règle générale, il n'y a rien de plus fidèle à lui-même que le texte original.

Cependant, la réalité du secteur de la traduction fait que nous, les sociétés de traduction, recommandons souvent à nos clients de travailler à partir de l'anglais. Dans de nombreux cas, c'est le meilleur moyen d'obtenir une traduction de qualité supérieure à un prix plus avantageux.

1. Raisons pour lesquelles les sociétés de traduction vous recommandent de traduire à partir de l'anglais

1.1. Tous les traducteurs ne sont pas aussi professionnels

Tous les traducteurs ne sont pas aussi professionnels

Si vous travaillez aux côtés d'autres personnes, vous savez probablement que le niveau de professionnalisme et de compétence varie d'un individu à l'autre.

Plus nous avons de choix, plus nous avons de chances de travailler avec de bons professionnels, disposant de la formation, des conditions, des attitudes et des outils adéquats.

L'anglais est aujourd'hui la principale langue de travail. C'est pourquoi il existe un nombre croissant de traducteurs professionnels qui travaillent à partir de cette langue (voir notre blog Pourquoi l'anglais est-elle la langue la plus traduite ?)

La possibilité de travailler avec les meilleurs professionnels est un facteur qui aura une influence sur la qualité de nos traductions, mais trouver davantage de traducteurs vous permettra de bénéficier de tarifs plus compétitifs.

En ce qui concerne ce dernier point, je vous recommande mon article de blog : « Pourquoi le tarif des traductions est-il plus élevé pour certaines langues ? »

1.2. Il est plus facile de se documenter en anglais

Il est plus facile de se documenter en anglais

Non seulement les traducteurs professionnels sont beaucoup plus nombreux à traduire depuis l'anglais qu'à partir d'autres langues (allemand, espagnol, italien, arabe, chinois...), mais cette langue leur permet également de travailler dans de meilleures conditions.

L'anglais est la langue de la science. En traduction technique, cela signifie qu'un néologisme technique peut ne pas avoir de traduction établie en français, en russe ou en arabe.

Ainsi, si l'on recherche des glossaires techniques ou des dictionnaires bilingues spécialisés, la plupart des maisons d'édition commenceront par publier une version anglaise.

Pour résumer, les traducteurs qui travaillent à partir de l'anglais ont davantage accès à une documentation de référence de qualité, ce qui améliore inévitablement la qualité de leur travail.

1.3. Quand les mots comptent dans la traduction

Quand les mots comptent dans la traduction

Saviez-vous qu'une traduction du français vers l'anglais peut présenter jusqu'à 15 % de mots en moins ?

Si l'univers de la traduction vous est familier, vous savez probablement que les traducteurs et les agences de traduction utilisent le mot comme unité pour calculer le coût d'une traduction.

Cela signifie que si nous traduisons à partir de l'anglais, le tarif de notre traduction peut être réduit de jusqu'à 15 %. Pas mal, n'est-ce pas ?

Cela semble un bon argument pour traduire à partir de l'anglais, surtout si nous devons traduire dans un grand nombre de langues, que celles-ci soient rares ou plus communes. Cependant, tout ce qui brille n'est pas or.

2. Raisons pour lesquelles vous ne devriez pas traduire depuis l'anglais s'il ne s'agit pas du texte original

2.1. Les traductions ne sont pas parfaites

Les traductions ne sont pas parfaites

À l'école, mon professeur d'anglais avait l'habitude de nous dire : « Traduttore, traditore ».

Sans entrer dans la vraie signification de ce célèbre jeu de mots italien, ce qui est sûr, c'est qu'il est toujours possible de faire des erreurs plus ou moins importantes en traduisant.

En ce sens, lorsque nous traduisons à partir de l'anglais alors que ce n'est pas la langue d'origine, nous prenons le risque de répéter une erreur de traduction dans les autres langues.

Pour réduire ce risque, il convient de faire un effort supplémentaire dans le cas de la traduction de l'anglais. Par exemple, il sera préférable d'effectuer une traduction puis une révision de l'anglais conformes à la norme ISO 17100 pour les services de traduction.

La meilleure façon de prévenir ce risque est de suivre l'approche adoptée par les grandes multinationales, qu'elles soient allemandes, japonaises ou chinoises.

La stratégie habituelle consiste à rédiger directement toute la documentation technique ainsi que les autres textes en anglais. Cela garantit que la traduction de nos manuels, notices, catalogues et sites web sera effectuée à partir de la langue originale.

2.2. L'anglais n'est pas toujours nécessaire

L'anglais n'est pas toujours nécessaire

Bien qu'il soit difficile d'imaginer qu'une entreprise internationale n'ait pas besoin de traduire son contenu en anglais, c'est une situation qui peut se produire en fonction des marchés cibles de l'entreprise.

Dans ce cas, la traduction des textes en anglais entraînera une dépense supplémentaire en plus du risque présenté dans la section précédente.

Toutefois, en fonction du nombre de langues dont nous avons besoin et des combinaisons de langues auxquelles nous avons affaire, il est possible que passer par l'anglais soit la meilleure stratégie de traduction, tant du point de vue économique que du point de vue qualitatif.

Dans ce cas, je vous recommande de demander un devis à votre agence de traduction habituelle qui traduira directement depuis la langue originale ou depuis l'anglais. On peut parfois être surpris !

Ces articles pourraient vous intéresser :

Portrait de José Gambín
José Gambín

José Gambín Asensio est diplômé en sciences biologiques à l’université de Valence et en traduction et interprétation à l’université de Grenade. Il a occupé diverses fonctions comme chef de projets, maquettiste ainsi que traducteur free-lance. Depuis 2002, il est l’un des fondateurs de AL Traductions et occupe actuellement le poste de Directeur des Ventes et du Marketing.

linkedin logo

Ajouter un commentaire