|
|

Outil de traduction assistée par ordinateur : qu'est-ce que c'est ?

Publié le 30/10/2023

La traduction automatique existe depuis un certain temps déjà et elle n'est pas parfaite. Les outils de TAO doivent faciliter et accélérer le processus en fournissant le contexte et des suggestions de phrases déjà traduites. Les outils de TAO sont souvent utilisés par les professionnels pour accélérer les processus de traduction, car les segments déjà traduits dans des documents précédents sont stockés dans la mémoire de traduction (base de données de traduction) et peuvent ainsi être réutilisés. Il ne s'agit donc pas d'une traduction automatique, mais plutôt d'une aide apportée par des textes humains recyclés.

Índice de contenidos

Index of contents

Index du contenu

Inhaltsverzeichnis

  1. Traduction automatique vs. outils de TAO
  2. L'avenir de l'IA dans la traduction

Traduction automatique vs. outils de TAO

Ce type de logiciel est très répandu parmi les entreprises de traduction professionnelles. Tout traducteur professionnel ou agence de traduction doit connaître les outils de TAO afin de pouvoir les utiliser correctement. Ces outils permettent d'insérer des mémoires de traduction, des glossaires et du matériel de référence sur mesure pour les clients. Cela facilite le travail du traducteur, que ce soit vers l'anglais ou même l'espagnol. Une bonne utilisation des outils de TAO permet de réutiliser des segments déjà traduits et de réduire ainsi les coûts de traduction. Cela est particulièrement utile si, par exemple, vous avez traduit un mode d'emploi en portugais, italien et français dans le passé, mais que vous avez maintenant mis à jour ce mode d'emploi.

Grâce aux outils de TAO et à la mémoire de traduction intégrée, tous les segments qui n'ont pas été modifiés sont automatiquement identifiés et bloqués pour le traducteur, de sorte que seules les phrases nouvelles ou modifiées sont envoyées à la traduction. Ainsi, la terminologie et la cohérence du mode d'emploi sont préservées et les coûts de traduction sont réduits grâce à la réutilisation. Les outils de TAO sont souvent confondus avec la traduction automatique. Nous souhaitons ici distinguer la différence fondamentale entre ces deux types de traduction.

La traduction automatique n'implique aucune intervention humaine, c'est-à-dire que la traduction est réalisée exclusivement par des machines. Il est vrai que la technologie s'est énormément améliorée au cours des dernières décennies, mais il est également clair que malgré la construction de réseaux neuronaux de textes, les systèmes de traduction comme Google ont leurs inconvénients. Il existe de nombreux cas où la traduction ne fonctionne pas parfaitement, surtout lorsqu'il s'agit de textes techniques hautement spécialisés avec une terminologie correspondante, ou de textes marketing créatifs. Ce sont les points faibles de la traduction automatique. Par exemple, si une entreprise souhaite traduire du matériel pour des produits médicaux qui ont une incidence sur la vie humaine, la traduction automatique est déconseillée.

En règle générale, les entreprises de traduction ne devraient pas avoir recours à la traduction entièrement automatique, car chaque client peut le faire lui-même sur Internet. Une entreprise de traduction professionnelle utilisera en principe des outils de TAO afin de respecter les souhaits individuels d'un client et sa terminologie et de fournir des résultats humains de qualité. Une possibilité offerte par certaines agences de traduction est la post-édition. Cela implique les deux : la traduction automatique et le traitement humain. Cette variante peut être intéressante pour certaines entreprises lorsque les textes sont peu complexes et que les coûts de traduction doivent être réduits. Il consiste à pré-traduire un texte par la machine et, à l'étape suivante, à faire corriger toutes les erreurs possibles par le traducteur humain.

L'avenir de l'IA dans la traduction

L'avenir de l'IA dans la traduction pourrait être prometteur. La qualité des traductions s'améliore grâce à l'IA et continuera à s'améliorer à l'avenir. Cette technologie est déjà utilisée par de grandes entreprises comme Google Translate ou Microsoft Translator. De même, de nombreux développeurs de logiciels travaillent déjà sur des solutions API pour l'intégration dans des outils de TAO. Cela peut faciliter le travail à ces deux niveaux et améliorer énormément la qualité.

Néanmoins, on peut se demander dans quelle mesure l'homme peut se reposer entièrement sur une machine pour certains types de textes, un être humain devrait être impliqué dans tous les cas. Sans parler des traductions spécialisées, comme les modes d'emploi pour la chirurgie. En ce sens, il faut être très prudent et ne pas se fier aveuglément à ce qu'une machine peut faire. En attendant, la possibilité d'utiliser de tels outils d'IA comme support est une chose très positive. Le taux d'erreurs diminue et la qualité des traductions s'est nettement améliorée.

Portrait de Virginia Pacheco
Virginia Pacheco

Rédactrice de blogs et responsable de communauté intéressée par le multiculturalisme et la diversité linguistique. Depuis sa Vénézuela natale, elle a beaucoup voyagé et vécu en France, en Allemagne, au Cameroun et en Espagne, transmettant ses expériences interculturelles à sa passion pour l'écriture.

Ajouter un commentaire