|
|

8 facteurs pour évaluer le coût d'une traduction

Le coût total d’une traduction ne dépend pas seulement de la taille du document à traduire. Pour évaluer ce coût le plus précisément possible, il faut également tenir compte des 8 facteurs suivants, ainsi que des différences de tarification selon que vous faites appel à un traducteur professionnel indépendant ou à une agence de traduction.   

1. Le nombre de mots dans la langue source

Dans toute traduction, le nombre de mots du document source sera forcément différent du nombre de mots de la traduction finale. Pour évaluer le coût d’une traduction, les traducteurs professionnels tiennent compte du nombre de mots contenus dans le document d’origine.

2. Les langues choisies

La langue cible et la langue source de votre traduction sont importantes pour déterminer son prix. Moins une langue est couramment utilisée, plus les traducteurs professionnels de ces langues se font rares, plus leurs tarifs augmentent. Par exemple, une traduction du français à l’anglais vous coûtera probablement moins cher qu’une traduction de l’islandais au lithuanien.

3. Le type de contenu à traduire

Certains contenus à traduire nécessitent un degré d’expertise plus élevé, ce qui influence également le coût de la traduction. Alors que, par exemple, un article de blog sur une actualité pourra être traduit par un traducteur généraliste, Un document médical nécessitera un traducteur ayant à la fois des compétences linguistiques et médicales. 

4. Les étapes du projet

Terminologie à employer, étapes de traduction, nombre de révisions et de corrections nécessaires sont autant d’éléments qui interviennent également dans le calcul du coût total de votre projet de traduction.

5. Les répétitions

Les répétitions de termes et expressions dans un texte sont un critère qui peut faire varier le coût d’une traduction à votre avantage. Il est également primordial de les identifier dès le départ afin de maintenir une cohérence terminologique parfaite, avec notamment la création d’un glossaire intelligent, qui pourra aussi être réutilisé pour des projets futurs.

Ainsi, plus il y aura de répétitions dans votre contenu (notices de produits similaires, texte juridique présentant des expressions récurrentes etc.), plus le traducteur gagnera de temps dans son travail, plus le coût total du projet pourra être diminué.

6. Le volume de travail

Le volume de travail a également une influence importante sur le coût d’un projet. Ce critère est à mettre en parallèle avec le type de traducteur auquel vous ferez appel. 
Un traducteur indépendant ne pourra pas, en effet, appliquer de tarif dégressif en fonction du volume étant donné qu’il travaille seul, Contrairement à une agence de traduction qui pourra répartir le volume de travail entre plusieurs traducteurs professionnels qualifiés.

7. La mise en page

La mise en page de votre document peut aussi avoir un impact sur le coût de la traduction. La présence de tableaux, diagrammes, schémas etc. et l’utilisation nécessaire de logiciels tels que Quark Xpress, Frame Maker, PowerPoint ou Illustrator sont autant d’éléments à prendre en compte dans votre évaluation budgétaire.

8. La deadline

Pour finir, le temps imparti pour réaliser le projet a lui aussi un impact sur le coût total de ce dernier. Si le délai exigé est inférieur au temps de travail nécessaire et incompressible pour traduire votre contenu, il faudra alors faire appel à plusieurs traducteurs.

 

Traducteurs indépendants et agences de traduction tiennent tous compte de ces 8 facteurs pour déterminer le coût d’un projet de traduction. Les agences de traduction ont cependant plus de flexibilité dans ce domaine. 

Chez AL Traductions, nous proposons ainsi 4 formules de services standards, mais aussi une formule personnalisée, adaptée aux besoins du client. Les devis que nous réalisons ne varient pas et présentent en détail chacun des services proposés.
 

Portrait de José Gambín
José Gambín

José Gambín Asensio est diplômé en sciences biologiques à l’université de Valence et en traduction et interprétation à l’université de Grenade. Il a occupé diverses fonctions comme chef de projets, maquettiste ainsi que traducteur free-lance. Depuis 2002, il est l’un des fondateurs de AL Traductions et occupe actuellement le poste de Directeur des Ventes et du Marketing.

linkedin logo

Ajouter un commentaire