|
|

J'ai besoin d'une traduction : dois-je engager une entreprise de traduction ou un traducteur indépendant ?

Ce qu'il faut se demander avant toute chose c'est quels sont les avantages et les inconvénients d'avoir recours à une entreprise de traduction (ou agence de traduction) u à un traducteur freelance (ou indépendant). Ensuite, il faut analyser ses propres besoins, ressources et priorités. Bien que ce blog soit dédié à la traduction, les critères exposés peuvent s'appliquer à d'autres services comme le design, la publicité, l'informatique ou les services juridiques.

Prix : freelance

A priori, il est évident qu'à conditions égales, un professionnel freelance sera plus compétitif qu'une agence. Toutefois, en demandant des devis, il se peut que l'on reçoive des propositions plus coûteuses de la part de traducteurs indépendants. En effet, certains professionnels, compte tenu de leur grande expérience et de leur prestige, appliquent des tarifs plus élevés. Dans le cas de la traduction, cela risque de se produire surtout si l'on travaille dans des combinaisons linguistiques qui incluent l'allemand, une langue scandinave, l'anglais ou le français, puisqu'elles sont recherchées par des clients des pays où ces langues sont parlées, normalement des entreprises de traduction, qui paient des tarifs plus chers à cause des niveaux de vie plus élevés. D'autre part, on peut se retrouver avec une entreprise de traduction appliquant une politique de prix agressive qui négocie durement ses tarifs avec les freelance débutant dans le métier.

Prix du projet de traduction

Toutefois, en règle générale, on peut confirmer que si l'on dispose d'un budget réduit, il faudra chercher des traducteurs indépendants qui auront davantage la possibilité d'offrir des prix plus économiques.

Capacité : entreprise

Les entreprises de traduction ont une capacité de production supérieure à celle d'un traducteur freelance. Ainsi, s'il faut traduire un grand volume de mots dans de nombreuses langues, les entreprises de traduction seront à même d'offrir un service plus adapté aux besoins. Dans le cas des traducteurs indépendants, il faut prendre en considération le fait qu'un traducteur peut traduire en moyenne entre 2 000 et 3 000 mots par jour, en fonction de sa maîtrise des documents et du domaine de spécialité. Cette option sera viable si l'on a l'habitude de traduire dans une ou deux langues et si les textes ne sont pas très volumineux ou si l'on peut s'adapter à la capacité productive du traducteur. La complexité technique du travail à faire est un autre facteur à prendre en compte. Par exemple, si l'on a des archives FrameMaker, Illustrator ou QuarkXpress, la plupart des traducteurs indépendants n'ont pas la capacité technique pour traiter ce type de fichiers directement afin d'éviter le copier-coller. Toutefois, les entreprises disposant d'une infrastructure et d'une capacité organisationnelle plus importantes seront en mesure de prendre en charge ces fichiers et même de réaliser l'étape de PAO pour pouvoir publier (ou imprimer) directement les documents. 

Qualité pour un projet de traduction

D'autre part, il n'est pas rare de trouver des traducteurs indépendants qui, pour ne pas abandonner leurs clients en cas d'un travail de grand volume, collaborent avec d'autres professionnels de confiance pour pouvoir satisfaire les demandes de leurs clients. Vous pouvez toujours demander au traducteur indépendant s'il offre cette option, même si dans ce cas le traducteur agit en tant qu'entreprise, sans avoir pour autant l'infrastructure et les frais professionnels correspondants, ce qui lui permettra d'offrir un prix plus compétitif.

Disponibilité : entreprise

Le manque de disponibilité d'un freelance peut surprendre. Parfois, les freelance se voient obligés d'accepter un travail volumineux d'un autre client qui absorbe la plus grande partie de leur capacité de travail, bien que la plupart d'entre eux essaie toujours d'organiser son temps de manière à pouvoir accepter des petites commandes des clients habituels.

Les entreprises de traduction, grâce à leur plus grande capacité, offrent une disponibilité plus large. L'entreprise compte sur une base de données de traducteurs freelance avec lesquels elle a l'habitude de travailler, à part ceux qu'elle peut avoir en interne dédiés aux clients les plus habituels ou aux combinaisons les plus demandées. Cela signifie que les clients pourront toujours compter sur une équipe plus large de professionnels, ce qui augmente la disponibilité du service. Pour que cela soit possible sans risques d'incohérences, les entreprises de traduction doivent tenir une base de données contenant toutes les traductions de leurs clients (ou mémoires de traduction comme on les connaît dans le jargon professionnel) et, dans certains cas, des glossaires de terminologie spécialisée. 

Disponibilité dans un projet de traduction

Urgence : entreprise

Ce critère est directement lié à la capacité et à la disponibilité. Si l'on a souvent des projets urgents et sans préavis, on va devoir travailler naturellement avec une entreprise pour pouvoir y faire face, compte tenu des deux critères précédents.

Communication : freelance 

Communication dans un projet de traduction

L'un des grands avantages de travailler avec un traducteur indépendant est le fait que l'on a un accès direct à la personne qui réalise le travail en soi. Cela rend la communication plus directe et moins sujette aux malentendus, avec ce que cela implique. Dans le cas d'une entreprise, on est normalement en contact avec le responsable du compte ou le chef de projet, qui sera à son tour en contact avec le professionnel en charge du projet, que ce soit au niveau interne ou externe. De sorte que, comme dans le fameux jeu du téléphone arabe, parfois le résultat final de nos instructions risque d'être différent de ce qu'on voulait.

Fiabilité : entreprise

Un autre critère qui risque de faire pencher la balance du côté de l'entreprise est la possibilité d'enquêter sur elle. Grâce à des services comme e-informa ou axesor, il est possible de voir l'année de la constitution de l'entreprise, 

Fiabilité dans un projet de traduction

le nombre d'employés, le chiffre d'affaires, l'existence d'incidents avec l'administration publique ou des procès judiciaires en cours. Cela permet de se faire une bonne idée de la solvabilité et de l'expérience de l'entreprise, et de vérifier si les informations qu'elle offre sont véridiques.

Autre avantage des entreprises de traduction qui fait qu'elles peuvent offrir des traductions avec une plus grande garantie, est leur capacité à proposer des traductions et des révisions conformément aux processus établis dans la norme de qualité EN-t spécifique aux services de traduction. Bien évidemment, ce type de processus implique un coût plus élevé. D'un point de vue pragmatique, cela a du sens dans des entreprises ayant un chiffre d'affaires important et dont les traductions auront une grande portée.

Malheureusement, le type d'informations que l'on peut trouver sur les entreprises ne sont pas disponibles pour les traducteurs indépendants. Dans ce cas, le succès dépendra de la capacité à choisir le bon curriculum ou de mener à bien un entretien.    Il faut être vigilant, car le phénomène de l'intrusion est assez courant dans le monde de la traduction. En effet, beaucoup pensent qu'il suffit de connaître une langue pour pouvoir traduire. Comme dans d'autres domaines, il existe également beaucoup de faux CV qui peuvent paraître exceptionnellement bons. Un traducteur professionnel devrait justifier d'une formation en traduction (on peut demander un certificat scanné), disposer d'un logiciel d'assistance à la traduction (il ne s'agit pas de traduction automatique, il s'agit-là des fameuses mémoires de traduction : SDL Trados Studio [leader du marché], memoQDéjà VuWordFastmemsource…) et appartenir à une association professionnelle (par exemple : Asetrad dans le cas des traducteurs et ANETI dans le cas des entreprises).

Quels sont mes besoins ?

Une fois ces critères examinés, il faut étudier ses besoins. Dans le cas d'une entreprise qui va traduire quatre fois par an dans deux langues et avec un budget limité, la meilleure option sera probablement celle de travailler avec un freelance. Pour éviter les problèmes de disponibilité, il faudra planifier les travaux au préalable. En ce qui concerne la qualité, il est important d'essayer de travailler toujours avec le même traducteur : celui-ci connaîtra l'entreprise et, avec le temps, le travail lui sera plus facile et plus rentable, ce qui fait qu'il nous accordera une attention toute spéciale. Ci-dessous quelques liens où vous trouverez des traducteurs indépendants professionnels. Mais attention, il faut toujours faire son choix et filtrer de manière avisée. 

Besoins du projet

En revanche, dans le cas d'une entreprise avec une projection à l'international et des sièges dans plusieurs pays qui traduit dans 15 langues un volume d'un million de mots, il faudra avoir recours à une entreprise de traduction afin qu'elle puisse absorber toute la demande et répondre correctement aux besoins. L'option de travailler avec des traducteurs indépendants ne sera envisageable que si l'on crée un département de traduction au sein de l'entreprise chargé de la gestion et de la coordination du travail avec les collaborateurs externes en freelance. Cette option est celle choisie par des entreprises comme MicrosoftPayPal ou Xerox.

Conclusion

Travailler avec des traducteurs freelance (ou indépendants) ou avec une entreprise de traduction implique des avantages et des inconvénients. Choisir une option ou l'autre dépendra de vos besoins. Ci-dessous vous trouverez quelques pages professionnelles où chercher.

Ressources pour chercher des entreprises de traductions et des traducteurs indépendants

Asetrad

Asetrad

Association espagnole de traducteurs, correcteurs et interprètes Cliquez ici pour chercher un traducteur directement.

Aneti

Aneti

Association nationale d'entreprises de traduction. Cliquez ici pour voir les entreprises associées et adhérentes.

Proz.com

Proz

Plus de 300 000 traducteurs professionnels et agences de traductions. Sans frais ni commissions pour les clients. Entreprise basée aux États-Unis. C'est l'un des premiers portails de traduction et il fait partie des plus importants.

Freelance.com (uniquement en anglais)

Freelance.com

Il s'agit d'un portail avec des milliers de professionnels freelance dans différents domaines. Le projet est envoyé à la plateforme et plusieurs professionnels présentent leurs offres. Il faut payer pour obtenir les données de contact du professionnel que l'on veut engager.

Translator Café (uniquement en anglais)

Translator Café

On peut y chercher des agences de traduction tout comme des traducteurs indépendants. Site Web exclusif de professionnels de la traduction. On peut y publier son annonce gratuitement.

GALA

Gala

La Globalization and Localization Association est une association internationale d'entreprises de traduction et une des associations de plus grande projection actuellement. Vous pouvez accéder à l'annuaire d'entreprises en cliquant ici.

ATA - American Translator Association (uniquement en anglais)

Ata

Association américaine de traducteurs indépendants et entreprises de traduction. Pour accéder aux annuaires des traducteurs et des entreprises de traduction, cliquez ici.

Portrait de José Gambín
José Gambín

José Gambín Asensio est diplômé en sciences biologiques à l’université de Valence et en traduction et interprétation à l’université de Grenade. Il a occupé diverses fonctions comme chef de projets, maquettiste ainsi que traducteur free-lance. Depuis 2002, il est l’un des fondateurs de AL Traductions et occupe actuellement le poste de Directeur des Ventes et du Marketing.

linkedin logo